La peur du noir chez l’enfant

Couverture Bébézine Hors-Série de mars 2014 Article sur la peur du noir chez l'enfant, rubrique Parole de pros

La peur du noir chez l’enfant

Au moment de se coucher ou en pleine nuit après un vilain cauchemar, il n’est pas rare que le jeune enfant appelle ses parents parce qu’il a peur du noir. Comment apprivoiser cette crainte et l rassurer ? Pas de panique, les solutions sont nombreuses ...
Avec Virginie Joly, psychologue à Lyon 2ème.

"Dans le noir, l’enfant perd ses repères et ne fait souvent plus la différence entre la réalité et son imaginaire", explique Virginie Joly, psychologue clinicienne, qui reçoit fréquemment à son cabinet des enfants qui ont peur du noir. Si cette crainte peut se manifester dès la naissance, c’est à partir de l’âge de deux ans que l’enfant commence à la verbaliser. C’est aussi la période où l’enfant développe son imagination. "En général, la peur du noir est constatée chez l’enfant entre deux et cinq ans, mais il est possible qu’elle dure plus longtemps" précise la psychologue. Elle est liée en général aux anxiétés et tensions de la journée que l’enfant retranscrit au moment de se coucher et pendant la nuit.

Une veilleuse

Pour combattre la peur du noir et cette angoisse, qui peut être la cause d’insomnies et de grosses fatigues, il existe plusieurs techniques. Tout d’abord, il est conseillé d’utiliser une veilleuse pour rassurer l’enfant. "Je conseille aux parents de placer une veilleuse électrique ou à piles dans un coin de la chambre, en évitant que sa lumière ne projette des ombres pour ne pas encore plus effrayer l’enfant", explique Virginie Joly. A l’inverse, l’utilisation d’une lampe de chevet est déconseillée. L’enfant a en effet besoin d’une lumière de faible intensité pour s’endormir.

La peur du noir peut aussi être liée à la séparation avec les parents au moment du coucher. Il faut donc que les parents n’hésitent pas à rester un petit moment avec l’enfant pour le rassurer. "Les parents doivent prendre le temps de s’allonger avec lui dans l’obscurité pour qu’il exprimer sa peur et puisse ensuite dormir en toute quiétude", assure Virginie Joly.

Rituels

Il est important aussi de respecter certains rituels. Avant le coucher, il est conseillé d’éviter toute agitation, car l’enfant a besoin de calme avant d’aller au lit. Il faut aussi éviter de lui proposer un écran (télévision ou tablette), et si possible lui lire une histoire tous les soirs. "Cela permet à l’enfant de passer un moment de complicité avec sa maman ou son papa. C’est très rassurant pour lui et ça lui fera oublier les tracas de sa journée", assure Virginie Joly, qui déconseille vivement aux parents de prendre l’enfant dans leur lit, même s’il ne parvient pas à s’endormir.

Un traitement médicamenteux même homéopathique est également déconseillé. "Si la peur du noir ne passe vraiment pas, il aller consulter un psychologue. Je crois que le meilleur remède reste les câlins de papa et maman", dit-elle en souriant.

A. Comte

Source : Bébézine Hors-Série #33

Contact

Virginie Joly 47 rue de la Bourse - 69002 Lyon
Métro Cordeliers
 Plan d'accès

tél. : 06 63 83 57 75
email : contact@lyon-psychologue.com
n° adeli : 699315263
n° siret : 519 220 990 00013
membre de la FFPP
Consultations sur rendez-vous uniquement.
Merci de me prévenir au moins 48h à l'avance an cas d'indisponibilité. Toute séance non annulée 48h à l'avance vous sera facturée.

Plan du site

Virginie Joly
Formation
Consultation
Hypnothérapie
Tarfis
Les différents psy
Actualité
Article
Contact et coordonnées