Environ 4% des enfants peuvent être considérés comme précoces et nécessitent une prise en charge adaptée et différente de celle des autres.

Comment ce manifeste cette précocité chez le jeune enfant ?

Il s’agit en général d’un bébé très curieux, qui ouvre de grands yeux sur le monde et les personnes qui l’entoure et qui réagit à son entourage. Avant ses deux ans, il marche et surtout parle plus tôt que les autres. Il apprend à lire tôt et très facilement, souvent bien avant d’entrer au CP.

Quels sont les troubles qui peuvent alerter les parents ?

Les enfants surdoués peuvent connaître des problèmes de psychomotricité, des troubles du sommeil, d’alimentation, du comportement, mais aussi problème de relationnel. Dans ces conditions, un test de QI s’impose pour pouvoir poser un diagnostic et aider l’enfant au plus tôt.

Attention, tout le monde n’est pas surdoué !

Même si votre enfant est vif, très intelligent, et qu’il a des problèmes d’agitation, il n’est pas forcément surdoué… Il ne faut pas céder à tous les caprices en revendiquant une différence de petit génie ! Ce sont les adultes extérieurs qui sont les meilleurs juges et peuvent vous orienter vers un psychologue spécialiste, seul capable de déterminer la précocité d’un enfant et son quotient intellectuel.